La nouvelle vie

J’avais le goût de vous partager une petite réflexion que j’ai eu jeudi midi en écrivant une carte à mon amie qui tournait une autre page de son histoire.Pour vous mettre en contexte, il nous arrive souvent de vivre les mêmes choses au même moment et à cette période bien il s’agit du déménagement. Moi j’ai emménagé tout récemment avec mon nouveau copain et elle retourne vivre dans un motorisé pour avoir la flexibilité dont elle a besoin dans sa relation de couple.

La nouvelle vie! C’est toujours angoissant, mais à la fois excitant. On ne réalise pas vraiment, on a l’impression de le vivre, mais en même temps pas vraiment, on est acteur de notre vie. On dirait que le film se déroule simplement et qu’on manque de temps pour enregistrer les nouvelles scènes. On vit encore la même chose au même moment, mais d’une façon différente. On quitte toutes les deux notre coccon, notre appartement à nous. Celui ou l’on s’est reconstruite de nos ruptures amoureuses, celui qui nous a permis de retomber sur nos pattes, celui qui nous a permis de nous rapprocher. On commence à remettre nos vies, en quelque sorte, dans les mains d’autres gens. On n’a plus 100% le contrôle et dieu sait qu’on haït ça, mais, it is what it is, on l’a choisi personne nous a forcé la main, so deal with it, then! On vit aussi une nouvelle étape de notre amitié, de nouvelles confidences, de l’adaptation face à cette distance, mais, you know what, on est assez forte pour ça.

C’est ce que je t’ai écrit, mais ça été plus difficile que je pensais, je dois t’avouer. Tu m’as dit que ça t’avait donné un coup la semaine dernière quand tu as réalisé qu’on était encore plus proche, mais qu’on serait bientôt loin. La réalisation je l’ai eu à ton appart avec toi. On a remis les clés ensemble, j’ai vu ton appartement vide sans vraiment m’attarder au mien. J’y ai passé presque autant de temps dans la dernière année et j’y ai été très heureuse et très triste à la fois. Et oui finalement quand je t’ai regardé partir, ça m’a fait tout drôle en dedans de savoir qu’on allait encore un peu plus s’éloigner, que la vie allait faire son cycle et nous tenir occupé et qu’il serait de plus en plus difficile de se voir autant. Je regarde tout ce qu’on a vécu dans la dernière année et j’ai peine à y croire. Tout a tellement changé vite que je peux bien croire que j’ai encore de la difficulté à réaliser tout ça. Un autre 360 degrés de vie; domicile, couple, job, un nouveau cycle, j’essaie de retomber dans mes baskets, c’est moins facile qu’avant les gros changements, la résilience est plus longue. Puis, plus tout ça arrive plus d’anciens constats reviennent, des constats que je n’ai pas vraiment faits à ce moment ou que je n’avais tout simplement pas encore réalisés. Je l’ai déjà vécu ce sentiment de peine lorsque j’ai quitté Québec et toutes mes amitiés si forte. Je sais que ce sera différent, mais je sais que ce sera correct aussi. Mon amitié avec ma meilleure amie de Québec est différente, mais tellement plus riche qu’avant. La distance avec certaines personnes si proches, nous fait souvent réaliser la force de ces amitiés si belles et si vraie. Je sais que ce ne sera plus jamais comme avant … mais je sais que ce sera mieux!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *