Le nouveau Costa Rica

nicaragua3Ce pays de l’Amérique Centrale, enjôleur et encore peu touristique lors de ma visite il y a 4 ans, est parfait pour les «backpackers», les accrocs du Surf et du plein air, ou les gens en quête d’une retraite tranquille de style yoga. Je m’y suis rendue en février 2013 en compagnie de 3 amis, en passant par la frontière Costa-Ricaine. La frontière Costa-Rica – Nicaragua ne ressemble en rien aux frontières américaines ou européenes. La frontière doit être traversée à pied, chaque personne doit payer environ 13$ et remplir des dizaines de petits papiers autant pour aller que pour revenir. Le mieux, c’est d’acheter environ 4 papiers pour 1$ aux personnes dans la rues et de les remplir tout en faisant la ligne d’attente, qui est parfois interminable, surtout si vous arrivez après un autobus voyageur ou local.

Le Nicaragua est parsemé de volcans, tout comme le Costa Rica et il a aussi un climat identique à celui du pays de la «Pura Vida». Sec ou pluvieux… voilà les 2 seules températures possible au Nicaragua. Le lago Nicaragua est le deuxième plus grand lac de l’Amérique latine et deux volcans se logent au beau milieu. Par la route dans Rivas, la vue est prenante et les centaines d’éoliennes ne font qu’accentuer cette beauté paisible.

 

Je m’étais fait chaudement recommander un petit coin de paradis appelé San Juan del Sur, par une amie qui a parcouru le monde. San Juan del Sur est une petite ville sur le bord de la mer où les restaurants, bars et petites boutiques de surf ou de plongée abondent, c’est aussi très vivants, et pas très compliqué! Que ce soit pour les surfers, backpackers, familles et amis, San Juan del Sur est probablement l’endroit le mieux connu après Managua, la Capitale. SJDS, par ses initiales, offre un belvédère imprenable d’où l’on peut voir la jolie baie de l’océan Pacifique ainsi que l’imposante statue de Jésus, un petit peu comme à Rio de Janeiro en miniature.

 

nicaragua4L’Auberge Casa de Olas a été un point fort de mon voyage. Vue à couper le souffle, singe adopté pour nous faire rire, film extérieur en soirée avec pop-corn gratuit, souper style familial à chaque jour, clients décontractés et surtout chambre ou dortoir propre et sécuritaire. Il faut absolument aller au Tiger le soir, qui est franchement un peu débauche 😉

 

Pour les surfeurs ou ceux qui voudraient apprendre, le concept de Gabriel et d’Alexandre, de Barefoot Surfcamp est vraiment le meilleur que j’ai vu jusqu’ici (https://www.barefootsurftravel.com). Cinq jours de surfs, à différentes plages, avec des surfs différents selon notre niveau, et ils te font manger, boire, vivre comme les locaux mais avec leur touche Québécoise. Le concept du forfait totalement flexible donne accès au meilleur des deux mondes et nous permet de vivre plus, ou de «live more» comme les gars du Barefoot diraient! On dit toujours que nos rencontres en voyage font une différence sur notre expérience et je trouve cette affirmation encore plus véridique dans des voyages comme celui-ci.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *